Classement Vol Rando Rochois 2014

 

Bravo à tous les compétiteurs et votre superbe esprit sportif

Un grand merci aux bénévoles, sponsors et partenaires (mairie et La Roche sur Foron et Office Rochois des Sports)

 Voici le classement général

Classement Vol Rando General

 

Et le classement par catégorie (cliquez sur la photo pour agrandir)

Classement Vol Rando Faucon

 

Classement Vol Rando Gypaete

Classement Vol Rando Femme

Lien Permanent pour cet article : http://www.parapentepaysrochois.fr/2014/06/29/classement-vol-rando-rochois-2014/

Jeudi de l’Ascension sortie club à Passy

29 mai 2014, après plusieurs jours perturbés, la météo semble clémente: un peu du nord, du soleil mais assez instable quand même.

On décide de voler tôt car ça va probablement se couvrir assez vite. Cédric et moi pensons à Passy, déco vers 10H30 – 11H00 et pourquoi pas les Aravis!!

On se retrouve comme d’habitude à Labrunie puis à l’attéro de Chedde. Bonne nouvelle, plein de copains du club 🙂

14117804217_0efaff8f2b

A l’attérro, y’a foule aujourd’hui !

14281200506_96e287a19e

David avant de décoller

 On a passé notre temps à discuter des conditions et du potentiel de la journée. Finalement le plafond est super bas…les Aravis se sera pour une prochaine fois 🙁

14117656729_bbf4603d4d

Damien décolle

 

Finalement ce sera un chouette vol jusqu’à Varan ou on fera le plafond à 1750m (aux nuages)

 

IMGP1032

Photo de Julien en vol

IMGP1031

le plafond est vraiment bas au début du vol

 

Après le vol, direction le lac de Passy pour un picnic improvisé. Super sympa comme coin ! (merci à Cécile pour l’initiative )

 

14117714070_a8abd81789

Picnic au lac

 

Fin de la journée pour tout le monde après un détour à Samoens ou on s’est pris une rincée et un dernière bière 🙂

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.parapentepaysrochois.fr/2014/05/30/jeudi-de-lascension-sortie-club-a-passy/

50 kils et la partie pratique de BPC en poche !

Bravo à David et Cédric qui ont réalisé un super vol de Bisanne à Annecy en passant par Sulens, Tournette et Parmelan. Youhou !!

Stage Cross avec les Grands Espaces le 24 mai dernier, même jour que le passage du BP. Quelle journée !

Voici la trace:

 

30-05-2014 13-37-41

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.parapentepaysrochois.fr/2014/05/30/50-kils-et-la-partie-pratique-de-bpc-en-poche/

Brevets de pilote 2014

Samedi 24 mai, 6 membres du club ont passé leur BP. Journée superbe pour cette occasion, nous avons pu voler le matin à Brison, l’après midi à Mieussy et finalement passer la théorie en fin de journée

Malgré du Sud-Sud/Ouest, le vol de Brison donnait le potentiel de la journée (grosse journée à la CFD !). Tout le monde volera bien.

 

14088123708_2e78c12f4f

Kevin décolle de Brison

14088140008_83e32039e1

Gaël au déco

14251675506_619240b078

Tristan

 

Mieussy était beaucoup plus tonique mais pas turbulent. Nous avons décollé vers 15H et réalisé un joli vol groupé aller/retour vers Les Brasses avec repose au déco de Mieussy.  Pas mal pour un BP!

14088139018_05b425619e

Damien décollera en premier

14088140448_de362e8f42

Tristan et sa Hook 3

14274102584_708e8d5d02

Kevin et Cécile

14274796105_acc945e8db

Julien revient poser au déco

 

Après cette belle journée de vol, chacun la pratique en poche, il faut encore passer la théorie. Ambiance studieuse…Mais le succès est au rendez-vous. Bravo à tous !!


14087890028_831a377c52

 

Et on fini par l’apéro pour célébrer !!

14274111434_05039f013c

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.parapentepaysrochois.fr/2014/05/30/brevets-de-pilote-2014/

it’s time for S.I.V !

En Avril ne te découvres pas d’une suspente et en Mai envois du Diot !

2 stages S.I.V en ce début de saison 2014 avec Les Grands Espaces. Le retour est toujours très positif, on se sent pousser des ailes, reboosté mentalement, meilleur au niveau pilotage et on connait mieux son matériel (aile + sellette) et ses caractéristiques. On devrait en faire tous les ans !

Bref, en images ça donne ça 🙂

 

Nico

Autorot avec un pilote assis sur sa chaise

Gael

Figure acro dite du « Jedi »

Nico2

Voile froissée avec effet ondulatoire

Tristan

KungFu Panda sous Hook 3

 

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.parapentepaysrochois.fr/2014/05/22/its-time-for-s-i-v/

Jeudi 24-avril-2014, Une très bonne journée de cross

Après une longue journée (travail et badminton avec des collègues), j’arrive à la maison vers 23h. Je suis un peu fatigué mais je n’ai pas encore envie de dormir à cause du sport. Je me mets devant l’ordi et je vois un message de Samuel Manzano sur Facebook qui me demande ce que je vais faire demain. J’avais déjà repéré la bonne journée et prévu de seulement prendre mon après-midi pour voler au Salève. Deux minutes après avoir posté mes intentions, il me renvoie un autre message avec un cross de 208km fait par Julien Serre fait à partir de Passy le 21-avril-2010. Je connaissais le pilote par les Vol & Skis (il organisait les épreuves de St-François-Longchamps et de St-Gervais) et aussi le vol en question qu’il m’avait relaté lors d’une rencontre à la coupe Icare. Après avoir analysé la trace et la météo, je me dis que ça doit être jouable de faire pareil: les dates coïncidentes et le vent est presque nul. A 1h du matin je réponds positivement à la proposition de Sam de décoller tôt à Passy.
Le matin à 7h30, je re-consulte les prévisions météo pour confirmer que la journée est toujours bonne. Après envoyé un mail aux collègues de travail pour signaler mon absence, on se donne donc RDV à 10h au McDo d’Etrembières pour covoiturer ensemble. En route, je reçois un appel d’Alain que je ne connaissais pas. Il me dit que Sam est parti avec Martial et qu’on va se retrouver à Findrol. Je lui dis Ok et vais directement le ramasser au centre du village. On se retrouvera tous à Cheddes où je croise une vieille connaissance, Jacques, qui attend une bonne âme pour le monter au décollage. Ayant la plus grosse voiture, je suis désigné pour monter tout ce beau monde en haut. A 11h30 on est au décollage de Plaine-Joux en train de regarder attentivement comment ceux qui décollent arrivent à sortir pour monter plus haut. Ce n’est pas encore gagné, mais ça devrait le faire. On se prépare doucement et on en profite pour échanger nos numéros de portables. Martial me passera gracieusement son reste de sandwich que je n’ai pas eu le temps d’acheter. J’ai un peu faim et si le vol dure longtemps, il me faudra des calories. Mon ami Jacques me dit qu’il va voler en local et que je peux l’appeler sans autre pour une récup (vive la retraite). Ca me réconforte un peu pour tenter d’aller le plus loin possible.

Au déco de Passy-Plain-Joux avec Sam

Au déco de Passy-Plain-Joux avec Sam

A 12h on est tous prêt à partir. Je décolle le premier et arrive à profiter immédiatement du thermique devant le décollage pour rejoindre le relief derrière. En 15 minutes je suis au plaf à 2350m sous la tête du Colonney (2692m). Le plaf n’est pas extraordinaire, et je sens qu’il faudra se battre pour monter. J’entame la transition vers les Quatres-Têtes en l’annonçant à la radio. A mi-chemin je hésite de changer de direction vers la montagne de Cordon. Je regarde sous mes pieds les risées des lacs de Sallanches pour confirmer que la brise ne s’est pas encore installée. Ma première intention doit être jouable, j’ai fait la même transition il y’a 15 jours avec deux heures de retard par rapport à aujourd’hui et je me suis fait tarter la gueule sous les Quatre-Têtes. Au moins, ça m’a permis de savoir où le thermique déclenchait. Martial est juste derrière moi et je lui annonce mon choix. Arrivé aux premiers reliefs des Quatres-Têtes mon thermique est bien là et je monte facilement jusqu’au sommet. La plaf n’est toujours pas bien haut et j’avance optimiste et me disant que ça sera meilleur plus loin.

Vue sur le Colonney depuis les Quatre-Têtes

Vue sur le Colonney depuis les Quatre-Têtes

Première erreur: j’avance au ras du relief et je fais du rase-motte à moins de 2 mètres du sol. Si j’avais sorti les pieds du cocon, j’aurais pu toucher la neige encore bien présente ici. Arrivé sur une butte mieux orientée au soleil et au vent, je m’efforce de monter jusqu’au sommet. Ouf ! Premier coup de chaud passé. J’avance plus sereinement et prends quelques photos avant le passage du col des Aravis. Je fais un petit coucou aux skieurs de Balme et voit Martial juste derrière. Il confirmera à la radio que son passage a été moins problématique.

Les Aravis avec les skieurs sur Balme

Les Aravis avec les skieurs sur Balme

Au plaf avant le passage du col des Aravis.

Au plaf avant le passage du col des Aravis.

Je prends un maximum de gaz pour faire le passage du col. A 2800m presque dans le nuage (le max de la journée), j’entame la transition avec Martial et une Delta-2 devant moi. J’en profite pour appuyer sur l’accélérateur et passer sous lui (désolé, c’est l’habitude de la compétition).

Le col des Aravis

Le col des Aravis

Désolé, je suis pressé

Désolé, je suis pressé

A force de frimer avec ma vitesse, je me rends compte que de ressortir au pied de l’Etale n’est pas une mince affaire. Je suis obligé de ratasser à nouveau près du sol. J’opte finalement pour avancer en plaine sinon je vais poser ici sur le plateau. Bon choix, je retrouve un thermique puissant qui me remontera à 2550m d’altitude me permettant d’avancer sur le Charvin. Martial aura le même problème et sera obligé d’avancer plus loin en plaine pour remonter. Il fera demi-tour après ce coup de chaud mais ira quand même se poser au Chable (Verbier) en Suisse 4h plus tard.
La transition sur le Charvin et ensuite la traversée sur d’Ugine vers la dent de Cons est une formalité. J’en profite pour boire une goulée (pas trop quand même sinon gare au pipi) et manger une barre céréale. Ca me fera mon petit dessert après le bout sandwich de Martial que j’ai heureusement mangé sinon je serai en hypoglycémie.

La dent de Cons depuis le Charvin

La dent de Cons depuis le Charvin

La vallée d'Albertville et la dent d'Arclusaz au loin

La vallée d’Albertville et la dent d’Arclusaz au loin

Vue sur le lac d'Annecy depuis la dent de Cons

Vue sur le lac d’Annecy depuis la dent de Cons

Il est déjà 14h et 2h se sont écoulées. J’espère que les faces Est donnent toujours, car toute la transition sur la dent d’Arclusaz se fait en face sud-est. Pour optimiser le basculement de faces, j’opte pour une transition pile sur la crête, comme ça je profite des thermiques des deux côtés. Tout ce passage est un peu « rock and roll » preuve que le basculement va bientôt avoir lieu.
Normalement après mon turnpoint je pourrai basculer complètement côté ouest. Reste à savoir quel point je vais prendre : la Savoyarde ou un peu plus tôt style Montlambert? Je me fixe comme objectif d’entamer le retour à 15h (3h aller + 3h retour = posé à 18h ce qui est pas mal). Je suis content d’arriver à la dent d’Arculsaz où je vois au loin quelques parapentes qui ont décollé de Montlambert. Leur vue me soulage un peu de ma solitude : je vais pouvoir m’inspirer d’eux pour trouver la meilleure ascendance.

Vue sur les parapentes de Montlambert

Vue sur les parapentes de Montlambert

Content de quitter la dent d'Arclusaz

Content de quitter la dent d’Arclusaz

Je quitte la dent d’Arclusaz avec grand plaisir, et prie que le reste du vol sera moins turbulent.
Arrivé sur Montlambert, les autres paras m’aident grandement à trouver la pompe salvatrice. La montée me fait décaler Est, ce qui me conforte à entamer le retour et changer de face. Je regarde le GPS et voit 15h03, pile dans le timing. Allez oust: retour, même si je n’ai pas atteint l’objectif originalement prévu.

J'entame le retour avec une vue sur le Margeriaz

J’entame le retour avec une vue sur le Margeriaz

Le début du retour se passe sans encombre. Les faces ouest sont bien allumées et le parcours est plus familier: Mont Colombier, Mont Julioz, Roc des Bœufs. Je croise du monde en l’air et pour couronner le tout je chope encore Martial à la radio qui a réussi son retour à Passy et va entamer la transition sur Chamonix. On s’encourage mutuellement et on se souhaite bonne chance. Ce sera le dernier crépitement de la radio et je suis surpris par la portée du dernier message (plus de 60km). Je profite du passage au-dessus du Chatelard pour prendre en photo le chalet d’un ami, bien visible à côté de l’église.

Le chalet de mon ami à Chatelard à côté de l'église

Le chalet de mon ami à Chatelard à côté de l’église

Vue sur le Roc des Boeufs depuis le Mont Julioz

Vue sur le Roc des Boeufs depuis le Mont Julioz

Le mont Julioz n’est pas très généreux sous l’ombre des nuages. Je ratasse un peu en attendant que ça s’éclaircisse de nouveau. Ensuite passage sur le Roc de Bœufs qui lui n’hésite pas à rendre sa chaleur accumulée. Je quitte le Roc à 2000m pour attaquer la traversée du lac par le col de la Forclaz.

Le lac d'Annecy depuis le Roc des Boeufs

Le lac d’Annecy depuis le Roc des Boeufs

 

Le déco de Montmin

Le déco de Montmin

Arrivé sur Planfait, il y a un peu de monde en l’air mais les conditions sont assez toniques. J’hésite sur le chemin du retour : Le Lachat de Thônes puis Bargy ou Les Aravis ou encore Parmelan puis Sous-Dine et Andey ? J’opte pour la dernière solution en me disant que je ferai un point au Môle. D’autant plus que les reliefs donnant sur la plaine son plus tranquilles. Je fais donc le plaf au Dents de Lanfon et entame la transition vers le Parmelan ensuite Sous-Dine puis Cou. Celui-ci se fait facilement et je suis persuadé que la remontée sur Andey sera facile.

Sur Cou

Sur Cou

Grave erreur dû au manque de lucidité de fin de vol (déjà plus de 5h dans les pattes). Je ratasse encore une fois en utilisant la stratégie de l’éloignement du relief. Ca paye de nouveau et ça me remotivé à me reconcentrer. On n’est pas loin du but mais il reste 27km jusqu’à l’arrivée ! Je profite de la traversée sur le Môle pour m’hydrater et manger ma dernière barre de céréales. Je la mâche avec délectation, preuve que j’étais en manque de glucides. J’analyse aussi le chemin du retour en regardant Agy et le Chevran. Je ne sais pas si je vais arriver à monter sur les Carroz pour passer sur la tête du Colonney. La remontée au Môle est assez sportive et la brise, bien présente, me décale plein est direction Orchez. Je passe ce relief sans trop m’attarder et vais me coller directement au Chevran.

Le déco d'Agy

Le déco d’Agy

Le Chevran

Le Chevran

Les ascendances sont faiblichonnes et je me demande comment je vais passer la vallée de Magland pour aller sur Passy. De toutes façons les Carroz c’est mort, reste plus qu’à se lancer sur cette vallée de la mort où les brises sont toujours bien présentes l’après-midi. Je repense à la proposition de mon ami Jacques en me disant que si je pose vers Sallanches ça lui fera une petit recup à faire. Eventuellement j’ai mon autre ami Thierry qui habites à Magland. Je lui payerai une bonne bière voir même deux pour l’effort.
J’arrive péniblement à prendre 50m de gaz au-dessus du Chevran et me lance avec un peu d’inquiétude sur Magland. Il est déjà 18h et la brise devrait être moins forte surtout avec le peu d’ascendances qu’il y a au Chevran. Ca se confirme avec une vitesse vent arrière d’environ 50 à 55kmh. Ca nous fait environ 15 à 20kmh de brise, c’est gérable pour poser dans la vallée. Les ascendances le long des reliefs parallèles au vent sont inexploitables: trop couchés et pas assez régulières. Par miracle j’arrive sur une face bien orientée et je remonte dans du laminaire. On se croirait à la dune du Pyla en fin de journée à faire du soaring doux le long des pentes avec une lumière rasante. Je croise un gros rapace qui me regarde incrédule (c’est qui celui-là ?). Au vu de la taille de ses ailes et de son cou dégarni on dirait un vautour. Je ne suis pas assez connaisseur pour confirmer mais je n’ai jamais entendu qu’il y’en avait dans le coin. Je le suis longuement pour profiter de ses indications d’ascendance et me retrouve vite sous la tête du Colonney à enrouler plus du thermique que de la brise. Le GPS m’indique encore 13 de finesse jusqu’au déco de Passy. Je lèche la pente pour profiter de la moindre ascendance et me retrouve avec un 9 de finesse qui devrait suffire pour rentrer au goal. J’espère juste qu’il n’y a pas trop de vent descendant sur les faces à l’ombre. Cap sur Plaine-Joux que je commence à voir en visuel. La finesse au goal baisse indiquant que le goal sera facilement atteint. Quelques virages pour descendre et se mettre face au vent et je sors les jambes engourdies du cocon pour poser. Après presque 7h de vol je me dis que ça serait ballot de faire un crash au but. Encore un brin de concentration et je pose malgré tout sur le cul avec le vent descendant.
Un moment indescriptible de joie m’envahit: Youpi j’y suis arrivé ! Je me détache vite de la sellette et m’empresse de vider ma vessie bien pleine. Mon téléphone a sonné plusieurs fois dans le vol et je m’empresse de voir qui c’est. Sam et Alain ont essayé de m’appeler et je rappelle Sam de suite. Il s’est posé près de Flumet et a galéré pour faire du stop. En 3 heures, il est seulement à Sallanches avec Alain. Je lui propose de vite plier ma voile et de venir les chercher. Finalement on se retrouvera à Bonneville après un dernier stop. Martial se posera au Chable et va se débrouiller pour récupérer sa voiture à Cheddes. Je ramène Alain à Findrol et Sam à Veyrier et je rentre à la maison, content de ma journée.
Encore merci à Sam pour cette initiative et aussi à Martial pour le bout de parcours ensemble et son sandwich.
Merci à ma petite Peak-3 qui s’est montrée très docile et avenante pour trouver la bonne ascendance au bon moment.

Ma merveilleuse petite Peak-3

Ma merveilleuse petite Peak-3

Résultat de la journée: record personnel de distance et de durée battu.

En rentrant à la maison, je regarde de nouveau la trace de Julien Serre et je me dis qu’il a dû avoir une bien meilleure journée que moi. Déco une heure plus tôt, plafs régulièrement à plus de 3000m avec un max à 3300m. Je me console en me disant que j’ai fait le max possible de cette journée.
Voici la trace du jour:
http://www.xcontest.org/world/en/flights/detail:gerardchong/24.4.2014/10:04
160km en triangle plat (138.21 km en triangle FAI, ça rapporte plus de points avec un facteur 1.4 au lieu de 1.2) en 6h46.

Lien Permanent pour cet article : http://www.parapentepaysrochois.fr/2014/04/25/jeudi-24-avril-2014-une-tres-bonne-journee-de-cross/

Mercredi 23 Avril : Salève – Annecy


Je jette un oeil au ciel dans la matinée et ça fume déjà sévère ! Un texto envoyé à Fredo, il me dit qu’il est partant pour un cross Salève – Annecy dés 13H00 avec Jean-Philippe.

Ni une ni deux, je prends mon après midi et je confirme le rendez-vous aux Crêts. Un petit doute s’installe quand je constate un vent de Nord forcissant sur Genève. Bigre, j’éspère qu’on pourra décoller des Crêts! Je laisse ma voiture au coin et j’arrive au déco vers 13H15. La biroute indique des rentrées de Nord, on attends que ça se redresse en surveillant les congestus sur le Jura.

 

13993166364_c48363e1fd_o

Fredo et Jean-Phi en mode parawaiting

 

 

 

L es congestus prenant une tête de plus en plus inquiétante, je me décide à partir vers 14H30 sinon il sera trop tard. Il semble que les thermiques soient en avant du relief. J’assure néanmoins mon cheminement jusqu’aux Pitons au relief mais sans dépasser 1400m. Sur les conseils de Fredo en radio, je m’avance un peu en plaine et là je prends le meilleur thermique de la journée jusquà 1700m (je dois sortir à regret tellement c’est bon). Impec. je me trouve alors pile en face de la rue de nuages jusqu’à Annecy. Feu!

14012728663_b82ea072cd_o

Rue de nuages jusqu’au Parmelan

 

Derrière le Salève j’avance avec le vent dans le dos mais tout est à l’ombre et rien ne semble porter malgré les nuages appétissants. Je décide de longer les nuages côté soleil même si ce n’est pas au vent. Un 1er thermique mou (+0.5) que je travaille longuement me remonte à 1650m, ouf, je ne ferai pas un plomb tout de suite… Ensuite ça s’arrange et je chope plus loin un 2ème thermique qui m’amène à 1850m. J’en profite pour me retourner et prendre le salève en photo.

13993344744_4bb3efe51b_o

Le salève vue du desert

 

Par la suite, c’est de plus en plus facile, ça monte en ligne droite, vent de cul, du bohneur ! J’en profite pour me détendre et prendre des photos. Je me dirige vers le Veyrier car c’est vraiment tout noir au dessus Parmelan et peu engageant

 

13989705172_e9f7c49f75_o

Pont de la Caille

 

13992737185_5f67f1399f_o

Annecy, j’arrive !

En arrivant au dessus de Dassault Aviation, je constate que ça rentre en ouest sur Annecy Nord. A peine le temps d’analyser ce changement que je me prends l’aile sur la tronche. J’ai rien vu venir car je suis en transition et son calme… apparent (cisaillement entre l’Ouest et le Nord ?)

Je me remet en mode guerrier car je me suis un peu laissé aller depuis le dernier thermique et il faut que j’en prenne un dernier pour arriver au Veyrier, après c’est gagné me dis-je…

Je chope un thermique en bas de Villaz mais je n’y comprends absolument rien. Il joue avec mes nerds et je le perds finalement…crotte

Long final vers le Veyrier, j’y crois encore car j’arrive vers le Parc des Glaisins mais finalement rien…re-crotte

13993456944_4eeb70709e_o

presque !

 

13969812926_692e5638c9_o

Mon point de départ au loin : on voit les congestus se dissiper

 

Ben ensuite, c’est la deuxième aventure qui commence comme dit Gégé…ça commence mal, en descendant sur la départementale, la route est barrée et re-crotte

 

13969814116_98292a1cdc_o

L’auto stop, c’est pas pour tout de suite !

 

Finalement je retrouve la route plus loin et une charmante dame m’ammène à Pringy. Nickel pour revenir sur Genève. A Pringy, j’attends pas longtemps y a énormément de passage.

13992922545_7ba3982e31_o

Miam !

 

Le prochain m’emportera jusquà Cruseilles, là aussi, y a du monde, avant dernière voiture jusqu’à Collonges puis une dernière jusqu’à Vovray. La finale à pied…au total 1H30 pour rentrer, pas pire !

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.parapentepaysrochois.fr/2014/04/24/mercredi-23-avril-saleve-annecy/

Soirée pliage secours 21 mars 2014

 


Comme l’année dernière, le PPR a organisé une soirée pliage avec l’assistance de Carlito et Gégé. Aération des parachutes, pliages soignés et quand tout est plié, place à l’apéro !

DSC_0053.JPG

Lien Permanent pour cet article : http://www.parapentepaysrochois.fr/2014/04/18/soiree-pliage-21-mars-2014/

Dimanche 30-mars-2014, Cross club Annecy-La-Roche, version Gégé

Lors de la dernière soirée pliage de secours du club, un challenge cross est lancé par quelques membres ultra motivés : relier Planfait à La-Roche en volant. L’occasion se présente ce dernier weekend de mars où toutes les conditions semblent réunies : des prévisions fumantes avec des beaux plafonds, un vent faible de sud et surtout une bande de fous-furieux prêts à tout pour relever ce challenge. En grand défenseur de cette noble cause qu’est le cross, je suis désigné à l’unanimité comme scout-éclaireur pour débusquer les pièges du parcours. Je m’y attelle du mieux que je peux en donnant déjà rendez-vous à ces guerriers au complexe Labrunie à La-Roche (qu’on désignera « objectif » pour faciliter la compréhension). Quatre commandos d’élite se porteront volontaires pour cette mission périlleuse et seront piles à l’heure au rendez-vous. On les appellera N, C, M et G (votre serviteur) pour ne pas les démasquer. Une seule voiture sera désignée pour nous amener à la drop-zone, les autres seront laissées à l’objectif.

Chacun aura un rôle bien défini : M comme chauffeur, N comme responsable de mission, C comme homme de queue et bien sûr G comme éclaireur. M nous conduira jusqu’à la DZ à une vitesse foudroyante (il n’a pas ménagé sa monture cet animal). Pendant le trajet, les difficultés du parcours sont longuement commentées et analysées. Le plus dur semble être la météo qui n’est pas bien avec nous aujourd’hui. Un gros voile nuageux semble s’être installé durablement, mais on décide de garder quand même l’objectif en vue. « Ch » nous rejoindra pendant le parcours et aura le rôle de planton local.

Arrivés sains et sauf à la DZ (ouf !), un dernier briefing est fait et tout le monde se met à la radio. On est tous prêts en quelques minutes et prêts à décoller. Vu le peu de monde présent au décollage, on est tous en l’air pratiquement en même temps. Le début de l’aventure commence par la montée au Dents de Lanfon qui ne semble pas très évidente aujourd’hui. Le voile nuageux bloque les thermiques et il faut se battre sur Bluffy pour choper la bulle qui va bien. J’arrive le premier au sommet de dents de Lanfon vers 14h25. En tant qu’éclaireur, j’annonce à la radio que les conditions sont difficiles et que l’objectif sera dur à atteindre. Je donne aux autres 5 minutes pour faire le sommet sans quoi je me lance tout seul sur la prochaine étape. A 14h30, N et M (qui aura eu le droit de nous accompagner sur une partie du parcours) sont presque à ma hauteur. A 14h32 et 2030m d’altitude on lance l’assaut sur la longue transition vers la prochaine difficulté : le Parmelan.

N au Dents de Lanfon

N au Dents de Lanfon

 

J’arrive au niveau des gencives du Parmelan où l’ascendance me remonte assez vite au sommet des falaises. J’avance jusqu’au fameux angle droit du Parmelan pour trouver une meilleure ascendance mais ne trouve pas grand-chose. Je fais demi-tour pour voir comment vont les autres et je vois N qui se bagarre pour monter, M scotché assez bas dans le vent et C juste derrière. J’enroule tout ce que je trouve et fais une petite ballade aller-retour vers la croix du Parmelan en attendant que les autres puissent se refaire. Au retour, je vois N plus bas que les falaises qui tente d’avancer vers la croix pour trouver une meilleure ascendance. Je l’interromps tout de suite dans son élan pour lui dire que c’est une très mauvaise option, il doit absolument être au-dessus des falaises avant d’attaquer cette transition. J’enroule un peu en attendant au-dessus de l’angle droit jusqu’à 2100m et me prends d’un coup 1/3 de voile sur la figure. Bon je crois qu’il ne faut pas trop trainer par-là, et annonce à la radio que j’entame la transition vers Sous-Dine.

Arrivé aux faces sud de la cuvette d’Usillon, je me positionne pile sur la crête pour trouver une ascendance qui me remonte vers le col de l’Enclave.

Le col de l'Enclave

Le col de l’Enclave

 

Ne connaissant pas bien ce coin, je me ballade sur les sommets enneigés à la recherche d’éventuelle faune.

Sommet de la Tête d'Usillon

Sommet de la Tête d’Usillon

 

C’est à ce moment que j’entends à la radio, N qui m’annonce qu’il est à 1900m et en a marre de se battre dans des thermiques anémiques. Apparemment il est en train d’entamer la transition sur le bas de la crête d’Usillon. Je le vois faire et l’encourage à se battre pour remonter.

N au dessus de Thorens-Glières

N au dessus de Thorens-Glières

 

Au bout de 20 minutes d’attente je sens que les thermiques deviennent plus faibles. Afin de ne pas compromettre l’atteinte de l’objectif, j’encourage N à se battre encore et lui annonce aussi que s’il veut se poser, j’irai le récupérer. Je me lance enfin sur l’assaut final. Banzai.

La Roche

La Roche

Sur Cou

Sur Cou

St-Sixt et la maison du président

St-Sixt et la maison du président

L'objectif

L’objectif

Le bel attéro

Le bel attéro

Posé

Posé

Objectif atteint à 16h15, mission réussie.

N se posera finalement au col de Fleuries à 5km de l’objectif.

M et C se poseront au pied du Parmelan n’ayant pas reussi à ressortir de la brise qui reignait en bas.

Belle sortie club, dommage que les conditions n’aient pas été avec nous.

Voici la trace du jour:

http://www.xcontest.org/world/en/flights/detail:gerardchong/30.3.2014/12:02

33.28 km en 2h10.

Lien Permanent pour cet article : http://www.parapentepaysrochois.fr/2014/03/31/dimanche-30-mars-2014-cross-club-annecy-la-roche-version-gege/

Dimanche 31 mars : Cross Annecy – La Roche

Aujourd’hui c’est changement d’heure, rendez vous à 12H30 à La Roche pour un départ direction Annecy avec en tête un cross Planfait – La Roche / Foron ! Les prévisions de la veille étaient fumantes mais le voile de nuages élevés est plus épais que prévu. On reste quand même motivé! Max, Cédric, Gégé et Christophe sont de la partie. On arrive au déco vers 13H30, la veille il était 12H30 à la même heure, un peu tôt pour se mettre en l’air ? Allons y on verra bien !

DSCN1108

Le PPR en route pour Planfouille

Ca démarre plutôt pas mal, Gégé en tête évidemment nous attends aux Dents de Lanfon. Plafond à 2050 mètres, on se retrouve avec Maxime qui arrive comme une balle RastaRocket pour ne pas louper la transition à trois. Cédric galère un peu en basse couche mais nous rejoindra par la suite.

Feu pour le Parmelan ! Gégé pars encore comme une balle avec son gun, Max et moi allons plutôt à rythme plus zen pour profiter du paysage 🙂

DSCN1109

Gégé en transition au Parmelan

 

Et en effet la vue est belle et on se relaxe pendant la transition

 

DSCN1110

Les Aravis au loin

DSCN1113

Vallée Thône

 

Ensuite…ça se complique…

On arrive au Parmelan juste au niveau de la falaise et il faut se battre pour monter. C’est maintenant sûr, La Roche / Foron s’est pas gagné ! Encore une fois, Gégé m’attends au dessus  de la tête du Parmelan alors que je galère pour trouver un thermique qui me hissera au dessus des crêtes…Maxime et Cédric abandonnerons au pied, ce sera pour une prochaine fois!

De mon côté je commence à perdre patience car les ascendances sont vraiment faibles avec le voile s’épaissisant…Je continue ma progression avec le vent dans le dos et le tout radada…Je commence a avoir de sérieux doute lors de la transition au dessus de Thorens mais je fonce, Gégé se trouve déjà à Sous Dine et m’encourage

DSCN1116

Arrivée à Thorens

 

Je passe encore 20 minutes à gratter sur la falaise mais ça monte vraiment pas assez. Je gagne 100 mètres et fonce vers La Roche. Malheureusement mon parcours s’arrête au col des Fleuries après 2 heures de bataille

DSCN1119

Vache avant le col des Fleuries

Gégé ira poser près de la voiture à la Roche et viendra me chercher au col. Merci l’ami!!

On retrouvera Cédric et Max plus tard. Christophe a bien volé aussi et a essaye un nouvelle aile

A refaire !

Capture d’écran 2014-03-30 à 22.44.22

Lien Permanent pour cet article : http://www.parapentepaysrochois.fr/2014/03/30/dimanche-31-mars-annecy-la-roche/